PETIT SAGE : du Bien, du Mal, ou pas

On me susurre qu’un sadhou a appris à reconnaître le bien du mal, et a pris la décision de manger des deux. La route des enfers est autant pavée de bonnes intentions que la route du paradis l’est de mauvaises, me susurre-t-on aussi.

IMG_6548
Qui suis-je alors pour juger ?

La leçon la plus dure à apprendre aujourd’hui se présente donc ainsi : oh donne-moi patience, courage, sagesse ! Mais non plus pour accéder à ce discernement qui permettrait soit de changer, soit d’accepter. Plutôt qu’en moi j’ouvre un espace pour accueillir ce qui est, tout ce qui est, sans distinction.

A ma toute petite échelle, quelle que soit la puissance de ma volonté, quelle que soit la profondeur de mon expérience, le moment reste unique et incomparable. Causes et conséquences sont opaques en moi, et obscure est ma compréhension des autres. A ma minuscule mesure, je suis bien incapable de lire l’intention derrière l’acte, et encore moins douée pour deviner les ramifications passées, présentes, ou futures, de ces actes.

Devenir sadhou, ce serait donc aussi simple que d’apprendre à ne plus causer ?

PETIT SAGE: les Courts-Circuits de la Spiritualité

Je pensais que ce blog entrerait en hibernation… Mais je ne résiste pas à la tentation de partager cet article (en anglais) : 10 comportements faussement spirituels

Dans les années 80, un psychothérapeute américain converti au bouddhisme a inventé l’expression « court-circuit spirituel »(« spiritual bypassing »). Elle désigne les voiles et les mensonges à soi-même vis-à-vis de certains aspects de la vie qui sont vus comme désagréables ou indésirables. A chacun d’entre nous donc de dépasser la vision bisounours du cheminement spirituel sur lequel on s’engage pour se divertir ou (se) fuir. 

IMG_6106
 De l’aveuglement dans l’obscurité à l’aveuglement dans la lumière, les borgnes savent dire la différence. Mais seuls ceux qui vivent peuvent se réveiller les deux yeux grands ouverts. Si le désir est là, y’a plus qu’à. 

PETIT SAGE : Avant, Après, Maintenant

Se retourner, et mesurer le chemin parcouru. Fierté.

Regarder vers l’avant, embrasser le vertige de tout ce qu’il reste à faire. Humilité.

Savoir d’où je viens m’ancre, fait naître et cultive une confiance inouïe en moi-même. Savoir où je vais me rappelle que je ne sais rien, et me fournit un garde-fou.

Etre au présent : oublier tout cela, et goûter la vie.

deborah cukierman san francisco ocean

CHER YOGA : Mantra ou Mantra pas

Cher Yoga,
Les chants pendant les cours me mettent mal à l’aise… A quoi servent-ils ? Pourquoi chanter dans une langue qui n’est pas la nôtre et que nous ne comprenons pas ? Ca me donne l’impression d’être dans une secte. Je ne viens pas sur mon tapis de yoga pour me convertir à l’hindouisme ou au bouddhisme…
Isabelle, Saint-Ouen

Chère Isabelle,

Il y a beaucoup de gros mots, de grands mots, dans ta question : langue, secte, conversion, religion…

Si je comprends bien, ce genre d’activité te fait grincer des dents :

Permets-moi de rajouter quelques autres grosses bouchées à ce lot : spiritualité, vibration, mystère, sincérité.

Selon Patanjali, satya se situe juste après ahimsa dans la série des injonctions morales. Ahimsa : la non-violence. Ne pas (se) faire mal. Satya : la vérité. Penser ce que l’on dit ; dire ce que l’on pense. Ce duo gagnant nous encourage à aligner les pensées à la parole et à l’action. On retrouve les mêmes principes dans le décalogue. C’est la base du contrat social. La conversion à une culture lointaine est donc inutile. Mais l’exotisme nous ouvre souvent mieux les yeux que le connu.

Si joindre la vibration de ta voix à celle d’un groupe crée une forte dissonance intérieure, et te met dans l’inconfortable situation où tu manques de respect à ces deux principes fondamentaux – pourquoi te forces-tu ? Les respectes-tu par ailleurs ?

Voici pour toi une pratique plus intéressante que de murmurer à contre-coeur pendant ton cours de yoga hebdomadaire : résister à l’influence de l’idéologie du groupe et de la personne qui détient (ou semble détenir) l’autorité, pour faire voeu, donc oeuvre, de non-violence envers toi-même et de sincérité avec toi-même. Pendant la durée de ton choix, ne fais, ne dis, ne pense, que ce qui est juste.

Mantra signifie « modeler la pensée par un acte conscient et volontaire ». Il y a un dicton français qui me plaît beaucoup : « A mauvais ouvrier, point de bon outil ». Dans un cours de yoga, chaque instant a du sens : tout y est révélateur.

x’om,
Débo


Cher Yoga ouvre le courrier des yogis francophones : débutant.e.s, confirmé.e.s, curieu.ses.x ou réfractaires, envoyez vos questions ! Qu’elles portent sur la pratique de près ou de loin, qu’elles soient terre-à-terre ou mystiques, Débo tentera d’y répondre. La règle du jeu : sans recette miracle, avec humilité, et des pincettes un peu décalées, ses réponses pousse la réflexion à d’autres questions. Utilisez l’espace des commentaires sous chaque Q&R, l’email, Facebook pour envoyer vos questions.