PETIT SAGE: les Courts-Circuits de la Spiritualité

Je pensais que ce blog entrerait en hibernation… Mais je ne résiste pas à la tentation de partager cet article (en anglais) : 10 comportements faussement spirituels

Dans les années 80, un psychothérapeute américain converti au bouddhisme a inventé l’expression « court-circuit spirituel »(« spiritual bypassing »). Elle désigne les voiles et les mensonges à soi-même vis-à-vis de certains aspects de la vie qui sont vus comme désagréables ou indésirables. A chacun d’entre nous donc de dépasser la vision bisounours du cheminement spirituel sur lequel on s’engage pour se divertir ou (se) fuir. 

IMG_6106
 De l’aveuglement dans l’obscurité à l’aveuglement dans la lumière, les borgnes savent dire la différence. Mais seuls ceux qui vivent peuvent se réveiller les deux yeux grands ouverts. Si le désir est là, y’a plus qu’à. 

Publicités

5 MINUTES A SOI : de quel oeil regardez-vous ?

Il y a quelques semaines, j’étais dans une phase de grande lecture, et j’ai observé que je fatiguais, mais d’un côté. J’ai alors découvert que nous avons tous tendance à regarder d’un oeil plus que de l’autre. Cela s’appelle la dominance oculaire. Ce phénomène, qui s’installe très jeune, est à l’origine des assymétries dans l’indice de vision, mais aussi dans les migraines ophtalmiques, souvent plus appuyées d’un côté.

Pour détendre les yeux, je proposais déjà ici une piste. Mais il peut aussi être intéressant de déterminer de quel oeil vous regardez le plus, pour tenter de rééquilibrer dans les moments où vous avez besoin du regard sur une longue durée – lecture, mais aussi travail devant un écran, cinéma, théâtre, etc.

Un exercice permettent d’établir cela :

Installez vous au calme, bien confortablement, et prévoyez quelques minutes de concentration sur une des deux images, ou les deux successivement, comme vous préférez.

En amenant votre attention sur les sensations derrière les globes oculaires, à l’intérieur de votre tête, vous pourrez peut-être, avec un peu de pratique, découvrir si vous êtes plutôt droit ou plutôt gauche – et tenter d’équilibrer, avec l’intention, les sensations des deux côtés, d’abord en utilisant le support des images, puis dans la vie quotidienne.

Le cube de Necker (1832)

La Danseuse

Ces images permettent aussi d’apprendre à ne pas toujours croire que ce que l’on voit, n’est-ce pas ?