YOGIC PHILO : Rien à Déclarer

Admets quelque chose.
Toutes les personnes que tu vois, tu leur dis
« aime-moi ».

Bien sûr que tu ne le dis pas tout haut :
Tu risquerais l’enfermement.

Pourtant, penses-y,
Comme la connexion t’aimante.

Alors pourquoi ne pas devenir la personne
Qui vit avec une pleine lune dans chaque œil
Qui dit toujours,

Dans les mots doux
de la lune,

Ce que les autres yeux du monde
Meurent
D’entendre ? »

― Hafez (poète mystique persan du XIVe s.)

Je pratique et j’enseigne le yoga parce qu’au-delà des écorces et des hoquets de la vie, il y a dans tous les êtres ce regard de lune.

lune illusion optique

Dans tous les êtres, une possibilité d’amour, de compassion, née de cet espace en soi où il est dit que l’univers entier réside. Là où le souffle est né, là où le souffle renaît, à chaque respiration. C’est un lieu infini, éternel, de paix, de joie, de présence. Et lorsque vous retrouvez, lorsque vous reprenez le chemin vers cet espace en vous, et que je me trouve dans cet espace en moi, alors il n’y a plus de séparation. Nous sommes un.

Voilà… Ca, c’est dit. ;-)

N.B. : le poème est ma traduction libre d’une traduction libre en anglais de ce poème. Il fait partie du « Focus of the Month » d’octobre 2013 de l’école de yoga Jivamukti.

5 MINUTES A SOI : de quel oeil regardez-vous ?

Il y a quelques semaines, j’étais dans une phase de grande lecture, et j’ai observé que je fatiguais, mais d’un côté. J’ai alors découvert que nous avons tous tendance à regarder d’un oeil plus que de l’autre. Cela s’appelle la dominance oculaire. Ce phénomène, qui s’installe très jeune, est à l’origine des assymétries dans l’indice de vision, mais aussi dans les migraines ophtalmiques, souvent plus appuyées d’un côté.

Pour détendre les yeux, je proposais déjà ici une piste. Mais il peut aussi être intéressant de déterminer de quel oeil vous regardez le plus, pour tenter de rééquilibrer dans les moments où vous avez besoin du regard sur une longue durée – lecture, mais aussi travail devant un écran, cinéma, théâtre, etc.

Un exercice permettent d’établir cela :

Installez vous au calme, bien confortablement, et prévoyez quelques minutes de concentration sur une des deux images, ou les deux successivement, comme vous préférez.

En amenant votre attention sur les sensations derrière les globes oculaires, à l’intérieur de votre tête, vous pourrez peut-être, avec un peu de pratique, découvrir si vous êtes plutôt droit ou plutôt gauche – et tenter d’équilibrer, avec l’intention, les sensations des deux côtés, d’abord en utilisant le support des images, puis dans la vie quotidienne.

Le cube de Necker (1832)

La Danseuse

Ces images permettent aussi d’apprendre à ne pas toujours croire que ce que l’on voit, n’est-ce pas ?