© www.oremualdo.com

ACTUS: Paris, Retour, Reprise

Chères toutes, chers tous,

J’espère que ce printemps renaissant vous trouve bien.

Je suis à nouveau géolocalisable à Paris…! Pour les curieux et les endurants, un très court aperçu des aventures de ces derniers mois se trouve en bas de cet article – avec les liens vers de magnifiques galeries photographiques, un nouveau blog (décalé bien sûr, et en anglais), et un enregistrement de musique sacrée.

Côté yoga, le programme du retour est détaillé sur la page Cours. Le voici résumé :

• atelier mensuel Poorna Yoga
dimanche 3 avril (inscriptions ouvertes)

• deux cours exceptionnels lundi 4 avril à Paris Yoga Shala
10-11h (méditation & pranayama) et 11h-12h15 (vinyasa)

• pranayama & méditation dans mon salon
à partir du mardi 5 avril (demandez-moi les détails)

• cours hebdomadaire en studio
à partir du mercredi 6 avril 11h15-12h30 (poorna yoga)

• cours particuliers / privates : reprise à partir du lundi 4 avril •

J’accompagne comme interprète Duncan Wong de 9h à 22h (!!) le mercredi 30 mars pour les Warrior Flows, (dont un atelier en soirée dans un nouveau haut lieu du yoga parisien, Caelo Yoga) puis Heather Kamala, sa soeur, du jeudi matin au samedi midi, pour une formation KiDo Kids Yoga (pour les enfants)…
« Hitting the ground running », comme on dit.

• Quant à ces 80 jours d’absence… •

Nos aventures nous ont menés de la douceur languide du Sri Lanka à l’intensité du Bangladesh. Là-bas, à quelques centaines de mètres de la frontière avec l’Inde, nous nous sommes immergés dans le quotidien des fakirs bauls. Ces yogis, musiciens émérites, dont la philosophie est à la croisée avec ce qui fait la richesse de la région, suivent l’inspiration d’un intellectuel mystique du XVIIIe siècle, Lalon Shah. Voici la série sur le sadhu songo auquel nous avons été conviés par Saiji, le fakir le plus senior en lignée directe avec Lalon : ici.

J’ai encore du pain sur la planche : des dizaines d’enregistrements de leurs chants magnifiques à traiter – et j’ai hâte de les partager sur les playlists et sur SoundCloud ! Un tout premier est déjà sur le blog : ici.

© www.oremualdo.com

© www.oremualdo.com

© www.oremualdo.comSur un autre fil narratif (les romans comme la vie, la vie comme un roman), nous cherchions la trace d’une sadhvi très particulière, qu’Olivier avait photographiée pour son livre il y a six ans. Notre seule piste était sa connexion avec un temple de Kali à Kolkata. Une moine errante, parmi plus d’un milliard d’habitants… Kalighat Kali Mandir: un pandit nous parle de Tarapith; puis trois sadhus nous parlent de Tarapith… Nous sommes allés à Tarapith, Birbhum District. Maya Giri n’y était pas. Mais nous avons eu, après le passage d’épreuve habituel, un échange doux comme du miel avec trois de ses frères de guru: elle se trouverait dans une grotte au sommet d’une montagne dédiée à Shiva, dans le Gujarat. Plus d’un milliard d’habitants… Et comme une accroche pour le prochain numéro.

En attendant, je me réjouis de vous retrouver tout prochainement, et me tiens à votre disposition pour toute question et tout commentaire.

x’om,
Débo

UN JOUR, DEUX KOLAMS: Pondy Souvenirs

Après 3 intenses semaines au Bangladesh, et quelques jours de dépressurisation dans l’agréable (bien qu’improbable) familiarité de Kolkata, cela fait bientôt 10 jours que nous avons retrouvé la douceur (et la chaleur) du Tamil Nadu. Deux souvenirs de Puducherry viennent donc s’ajouter à la collection de kolams.     

©Olivier Remualdo

RADIO INTERIEURE : Une Chanson Baul

« Connais-toi toi-même, et développe en toi l’amour inconditionnel », Lalon a dit.

Cette chanson parle du Tout-Puissant, à partir duquel nous sommes construits, de l’énergie. Donc c’est Sa volonté, quoi que l’on fasse, où que l’on aille. Je ne peux rien contrôler. Il n’y a pas de « je ». Le nom de ce Baul, était Haba Pagla. Il vécut sous / dans un banyan pendant 12 ans. C’est un grand Sâdhu soufi. Voici sa chanson.

©Olivier Remualdo
©Olivier Remualdo

Enregistré le 25 janvier 2016 à Dhaka, Bangladesh. Merci Kabir, merci Shuvro, merci Pagla Bablu, et surtout, mille mercis Farooki pour les présentations.

©Olivier Remualdo

RADIO INTERIEURE : Paysages Sonores du Bouddhisme au Sri Lanka

Au sommet de Sri Pada (Adam’s Peak) : après 7km de montée de nuit, 5’500 marches, 1km de dénivelé… le silence souligné par les prières de quelques moines tibétains, et par la puja tambours et flûte du soleil levant.

Hors sentiers touristiques, la découverte d’une dagoba spectaculaire à Kotmale, Province Centrale. Première partie construite en 1983, abandonnée en 1992, reprise du chantier par l’ancien Président. Ils pensent finir les travaux l’année prochaine.