CHER YOGA : Insomnie

Cher Yoga
Je fais malheureusement partie des gens qui ont du mal à bien dormir ; je mets du temps à m’endormir et me réveille très souvent la nuit. Aurais-tu des pratiques et techniques d’asanas, respirations, méditations etc… à faire le soir pour m’aider à retrouver un sommeil profond et réparateur ? Merci !
Alice, Paris

Chère Alice,

Il faut que je t’avoue quelque chose : lorsque je pratique trop d’asanas, ou trop tard, je ne dors pas. Même s’il y a de grandes lignes généralistes, comprends qu’il est impossible de prévoir les effets des exercices de yoga. Je n’ai donc aucune recette miracle à te proposer.

En apprenant les (nombreux et variés) outils que le yoga propose, tu développeras ton intuition et ton écoute intérieure, et seras à même de choisir ce qui te convient, au moment où tu en as besoin. Peut-être s’agit-il d’apprendre à apaiser les tensions physiques qui t’empêche d’amener le corps au sommeil ; ou peut-être de t’autoriser à baisser le rideau sur maya, le spectacle de la vie, et tout ce que tu y construis.

Un de mes maîtres de raja yoga enseigne une visualisation qui invite à rendre au passé ce qui lui appartient, sans se raconter d’histoires, et à s’ancrer dans la vacuité du présent. La visualisation est organique, et prend donc exactement le temps qui est nécessaire. Lorsqu’elle est terminée, on ressent souvent une plus grande légèreté, simplicité, luminosité.

Après avoir fini ce que tu as à faire, installe-toi dans ta posture confortable de méditation, et suggère un courant de lumière qui traverse ta poitrine et ressort dans le dos, brassant de la fumée, de la poussières, des scories, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien en toi à « nettoyer ».

Vois un exemple en GIF dramatisé :

Tomasz Alen Kopera

La fumée représente les impressions et tendances inconscientes auxquelles tu t’es attachée et qui te retiennent. Ces impressions, on les nomme samskaras, ou formations mentales. Le bouddhisme les classe comme une des cinq parties de skandha, les agrégats constitutifs de l’individu. A toi ensuite de tenir l’ascèse pour te libérer des impressions passées et ne pas en former de nouvelles.

Et si tu te réveilles au milieu de la nuit, pourquoi ne pas t’autoriser à rester en savasana ? Dans la posture du cadavre, mourir aux croyances (‘j’ai besoin de 9h de sommeil’), aux peurs (‘je vais être fatiguée’), aux projections, aux conditionnements, à ce que tu crois être normal ou anormal ; t’autoriser à être, sans rien à prouver, ni à montrer, ni à cacher, dans le silence intérieur. Là est le yoga.

Ou sinon, il y a ça : http://www.mydodow.com

x’om,
Débo


Cher Yoga ouvre le courrier des yogis francophones : débutant.e.s, confirmé.e.s, curieu.ses.x ou réfractaires, envoyez vos questions ! Qu’elles portent sur la pratique de près ou de loin, qu’elles soient terre-à-terre ou mystiques, Débo tentera d’y répondre. La règle du jeu : sans recette miracle, avec humilité, et des pincettes un peu décalées, ses réponses pousse la réflexion à d’autres questions. Utilisez l’espace des commentaires sous chaque Q&R, l’email, ou Facebook, pour envoyer vos questions.

Publicités

RADIO INTERIEURE : Quinze Minutes pour Méditer

Voici un protocole complet de méditation guidée, menant en quinze minutes de la concentration ciblée à l’expansion :
– concentration sur la respiration (apana)
– concentration sur les sensations du triangle nasal (vipassana 1er niveau)
– rotation de conscience des sensations du corps (vipassana 2e niveau)
– ressenti du coeur et des pulsations (vipassana 3e niveau)
– lumière (raja yoga)
Et trois Om pour conclure.

Enregistré lors de la session pranayama + méditation du samedi 27 juin 2015 à Paris Yoga Shala.


La Radio Intérieure propose, via la distribution d’enregistrements sur Soundcloud, de diffuser les différents exercices de respiration et de méditation pratiqués pendant les sessions mensuelles à Paris Yoga Shala. Si ces enregistrements vous accompagnent sur le chemin, je vous invite à participer aux efforts de la mise à disposition par une donation, du montant de votre choix et possibilités, via Paypal avec mon adresse email (ma [at] debo yoga [point] com). Tous les enregistrements disponibles sont ici.
x’om,
Debo

PETIT SAGE salue Grand Sage : Krishnamurti parle du Yoga

A la question « Le yoga, telle qu’il se pratique en Europe et en Amérique, aide-t-il à déclencher l’éveil spirituel ? Est-il vrai que le yoga réveille une énergie plus profonde, qu’on appelle kundalini ? », Jiddu Krishnamurti répond :

Morceaux choisis :

« Ce qu’on appelle ‘yoga’, en Occident et dans une partie de l’Orient, en Inde, a été inventé aux XVIIe et XVIIIe siècles. Les exercices : pour avoir non seulement un corps en bonne santé, mais pour apprendre la discipline, le contrôle, afin de réveiller cette soi-disant énergie supérieure. […] Le yoga moderne, je ne sais pas pourquoi on appelle ça yoga. On devrait appeler ça ‘faire de l’exercice’. Mais ça ne vous plairait pas. Vous avez envie de payer pour apprendre le yoga. Pour respirer comme il faut, tout ça. […] Ressentir quelque chose, vivre une expérience, et ils l’appellent kundalini. Mais ce dont ils parlent, c’est d’avoir plus d’énergie pour faire plus de bêtises. Je le pense vraiment. En mangeant correctement, en apprenant à se contrôler, en respirant comme il faut, en dormant ce qu’il faut, évidemment qu’on a plus d’énergie. Et ça donne un sentiment de supériorité, une sorte d’illumination. »

« Il y a autre chose, qui ne peut advenir que lorsque le soi n’est pas. C’est une énergie totalement différente. Cela n’arrive qu’avec l’absence totale de sens de soi. C’est évident : le soi, le moi, le centre, est constamment en conflit. Vouloir, ne pas vouloir, créer des dualités, opposer des désirs… C’est une lutte constante ! Tant qu’on lutte, on gâche de l’énergie. Evidemment. Lorsque la lutte cesse, on accède à une énergie totalement différente. »

« Le vrai yoga, on l’appelle ‘Raja Yoga’ : le yoga des rois. Il s’agit de vivre une vie hautement morale. Pas une moralité qui change selon les circonstances, selon les cultures. Agir moralement, faire les choses bien. »

« Yoga signifie ‘joindre’. Le sens du mot yoga, c’est de joindre. Joindre ce qu’il y a d’élevé avec ce qu’il y a de bas, et l’inverse. »

Vraie et libre, voilà comment je veux vivre.
A un certain niveau, les deux sont synonymes.

Mourir à soi pour naître au Soi.
En lexique usuel : « Un homme est très différent selon qu’il est son amour ou qu’il n’est que lui-même. » (Joe Bousquet : Traduit du Silence)

Donc. Y’a plus qu’à. Qui m’aime me suive.

RADIO INTERIEURE : Lumière + Om + Témoin

yann arthus bertrand coeur foretNettoyer ce qui pèse dans notre coeur par une visualisation de lumière, puis ressentir cette lumière, légère, simple, sacrée : une pratique de Raja Yoga issue de la lignée d’un de mes maîtres de méditation, à la croisée du soufisme et du yoga.

Trois « Om » partagés avec les élèves de la session enregistrée.

Et une méditation inspirée du bouddhisme zen : le témoin intérieur, qui observe sans juger, sans raconter d’histoires, sans rien faire d’autre qu’être. La vacuité comme ouverture à l’expérience du présent.


La Radio Intérieure propose, via la distribution d’enregistrements sur Soundcloud, de diffuser les différents exercices de respiration et de méditation pratiqués pendant les sessions mensuelles à Paris Yoga Shala. Si ces enregistrements vous accompagnent sur le chemin, je vous invite à participer aux efforts de la mise à disposition par une donation, du montant de votre choix et possibilités, avec mon adresse email via Paypal. Pour voir tous les enregistrements disponibles, cliquez ici.
x’om,
Debo

UN JOUR, UN KOLAM : Tiruppur-récap

Pendant les 5 jours de bhandara, les dessinatrices émérites ont fait appel à toute leur créativité et leur amour pour nous offrir ces magnifiques kolams de célébration.

tiruppur kolam en action

Tiruppur kolam Lalaji bd

tiruppur kolam 4.02.14

tiruppur kolam 3 fev medit hall

Pour la fresque ci-dessus, les photos prises au petit matin « la main dans le sac » n’ont rien donné, voici au moins une idée du matos :

Tiruppur matos kolam

Il pleut aujourd’hui sur Chennai, pas de kolams chez moi ni chez les voisins.
La suite au prochain numéro…