ACTU: « Comme à l’ashram » – Paris, 22-24 septembre 2017

De passage à Paris, Rajon et moi vous proposons une retraite de yoga « comme à l’ashram », le week-end du 22-24 septembre, chez moi dans le Marais (M. Hotel de Ville ou Rambuteau).

Le programme inclut le rituel du riz et de l’eau, fondateur de la méditation de notre lignée, centrée sur la connaissance de Soi ; des repas (véganes bangladais) préparés par nos soins ; et bien sûr, des cours de yoga, suivant la séquence d’exercices établie par notre gourou au fil de plus de 40 ans de pratique – et peut-être nous entendrez-vous aussi chanter…


Programme prévisionnel :

vendredi 22 octobre :
à partir de 19h30
>> méditation du Soi avec les trois éléments: encens, riz et eau
>> repas et discussion

samedi 23 et dimanche 24 :
à partir de 8h30/9h
>> thé et goûter léger de fruits
>> méditation du Soi (1h)
>> pratique du yoga – asana, pranayama, bandha (2h-2h30)
>> pause courte
>> repas

>pause longue (activités possibles: lecture, sieste, sortie, …)

à partir de 16h30-17h
>> pratique du yoga (2h-2h30)
>> pause courte – thé
>> méditation (et chants) (1h-1h30)
>> repas et discussion

• Une expérience, même légère, de la philosophie du yoga, est demandée.
Les pratiques posturales seront adaptées aux possibilités de chacun.

• La participation est de 220€ par personne pour le programme complet (soit approx. 10h de pratique du yoga, 5 heures de méditation, et 5 repas).
Hors coût des matières premières pour la préparation des repas, les participations reviennent directement à l’ashram au Bangladesh.

• Les horaires seront finalisés selon le nombre de participants, au maximum 15 personnes. A partir de 8 inscrit.e.s, deux groupes seront constitués pour les séances de yoga et les repas du midi. Les journées se dérouleront de manière fluide. Quelques places seront disponibles pour participer en demi-journée en cas d’incompatibilité sérieuse d’agenda.

• Les repas seront à base de riz et de soupe de lentilles (dhal), accompagnés de légumes cuits légèrement épicés (non piquant) et d’une salade. Il vous sera demandé d’apporter vos couverts (i.e. tasse, verre, assiette), votre fruit préféré pour les deux matins, et votre tapis de yoga si vous en possédez un.

Si ce programme vous intéresse, merci de me faire signe (rapidement), afin que nous puissions confirmer et nous organiser.
Je suis aussi joignable au 06 67 63 00 71.

x’om,
Débo

Publicités
© www.oremualdo.com

ACTUS: Paris, Retour, Reprise

Chères toutes, chers tous,

J’espère que ce printemps renaissant vous trouve bien.

Je suis à nouveau géolocalisable à Paris…! Pour les curieux et les endurants, un très court aperçu des aventures de ces derniers mois se trouve en bas de cet article – avec les liens vers de magnifiques galeries photographiques, un nouveau blog (décalé bien sûr, et en anglais), et un enregistrement de musique sacrée.

Côté yoga, le programme du retour est détaillé sur la page Cours. Le voici résumé :

• atelier mensuel Poorna Yoga
dimanche 3 avril (inscriptions ouvertes)

• deux cours exceptionnels lundi 4 avril à Paris Yoga Shala
10-11h (méditation & pranayama) et 11h-12h15 (vinyasa)

• pranayama & méditation dans mon salon
à partir du mardi 5 avril (demandez-moi les détails)

• cours hebdomadaire en studio
à partir du mercredi 6 avril 11h15-12h30 (poorna yoga)

• cours particuliers / privates : reprise à partir du lundi 4 avril •

J’accompagne comme interprète Duncan Wong de 9h à 22h (!!) le mercredi 30 mars pour les Warrior Flows, (dont un atelier en soirée dans un nouveau haut lieu du yoga parisien, Caelo Yoga) puis Heather Kamala, sa soeur, du jeudi matin au samedi midi, pour une formation KiDo Kids Yoga (pour les enfants)…
« Hitting the ground running », comme on dit.

• Quant à ces 80 jours d’absence… •

Nos aventures nous ont menés de la douceur languide du Sri Lanka à l’intensité du Bangladesh. Là-bas, à quelques centaines de mètres de la frontière avec l’Inde, nous nous sommes immergés dans le quotidien des fakirs bauls. Ces yogis, musiciens émérites, dont la philosophie est à la croisée avec ce qui fait la richesse de la région, suivent l’inspiration d’un intellectuel mystique du XVIIIe siècle, Lalon Shah. Voici la série sur le sadhu songo auquel nous avons été conviés par Saiji, le fakir le plus senior en lignée directe avec Lalon : ici.

J’ai encore du pain sur la planche : des dizaines d’enregistrements de leurs chants magnifiques à traiter – et j’ai hâte de les partager sur les playlists et sur SoundCloud ! Un tout premier est déjà sur le blog : ici.

© www.oremualdo.com

© www.oremualdo.com

© www.oremualdo.comSur un autre fil narratif (les romans comme la vie, la vie comme un roman), nous cherchions la trace d’une sadhvi très particulière, qu’Olivier avait photographiée pour son livre il y a six ans. Notre seule piste était sa connexion avec un temple de Kali à Kolkata. Une moine errante, parmi plus d’un milliard d’habitants… Kalighat Kali Mandir: un pandit nous parle de Tarapith; puis trois sadhus nous parlent de Tarapith… Nous sommes allés à Tarapith, Birbhum District. Maya Giri n’y était pas. Mais nous avons eu, après le passage d’épreuve habituel, un échange doux comme du miel avec trois de ses frères de guru: elle se trouverait dans une grotte au sommet d’une montagne dédiée à Shiva, dans le Gujarat. Plus d’un milliard d’habitants… Et comme une accroche pour le prochain numéro.

En attendant, je me réjouis de vous retrouver tout prochainement, et me tiens à votre disposition pour toute question et tout commentaire.

x’om,
Débo