RADIO INTERIEURE : Young Americans

Pendant un satsangh où l’absorption était particulièrement profonde, j’avais ça… Comme une radio allumée au loin, de plus en plus loin, chez les voisins durs d’oreille à l’heure où tu t’endors.

Alors c’est une super chanson, même si j’avoue ne pas du tout comprendre le message par rapport à la méditation.
L’heure est peut-être venue d’éteindre la musique…

RADIO INTERIEURE : Don’t Explain

J’interprète ça comme l’optimisme peiné (et un peu enrhumé) du retour de l’absorption méditative…

« Tais-toi, ne te justifie pas,
« Ca ne servira pas.
« Je suis heureuse
« Que tu sois là.
« Chut, ne dis rien.
[…]
« Vrai ou faux, m’est égal,
« Tant que tu es avec moi.
« Chut, ne dis rien. »

RADIO INTERIEURE : All My Loving

Quand tu décides de rester en Inde, et que tu penses à tes élèves, à tes collègues, à tes amis, à ta famille :

« Ferme les yeux, et je t’embrasse,
« Demain, tu me manqueras.
« Souviens-toi, je serai toujours là.
« Et tant que je suis loin, j’écrirai tous les jours,
« Pour t’envoyer tout mon amour.

« J’imaginerai que j’embrasse
« Cette bouille qui me manque,
« Et espère que mes rêves se réaliseront. »