5 MINUTES A SOI : Mantra & Sankalpa

On peut pudiquement nommer cette activité par l’exotisme : mantra, sankalpa … Il s’agit tout simplement d’un recueillement, d’un recentrage, exprimé en mots. Autrement dit, de la prière.

Je partage ici mes préférées. Je les pratique en silence extérieur, par la pensée – et il m’arrive parfois (souvent) de faire autre chose simultanément.

A chacun d’en investir le sens, intuitivement, et d’en trouver la pratique juste.

drapeau priere

•  Intellectuelle (psychologique) :
« Je fais du mieux que je peux avec ce que j’ai. »

Un bon exemple d’une résolution effective.
En période de mou, ou en période d’auto-critique paralysante, se déculpabiliser pour retrouver la stabilité.

•  Emotionnelle :
Puissé-je trouver en moi / Que me soient donnés *
La sérénité d’accepter ce qui ne peut être changé,
Le courage de changer ce qui le peut,
Et la sagesse d’en discerner la différence.

Nous avons tous en nous ces qualités. Plutôt que se crisper face à ce qui nous est présenté, apprendre le contentement actif. C’est un des piliers du yoga.

* La première phrase est à moduler selon le système de croyance individuel : transcendance, immanence, ou une variation entre les deux selon le ressenti du moment.

•  Relationnelle :
Je salue en toi cet espace où l’univers entier réside.
C’est un lieu d’amour, de lumière, de présence.
Quand tu es dans cet espace en toi,
Quand je suis dans cet espace en moi,
Nous sommes Un.

Le tout dans les parties, les parties dans le tout (cliquez ici).
Il s’agit d’un développement autour du mot sanskrit « namasté », étymologiquement « je te nomme » – « par cette nomination je reconnais ton existence ».

aum banner

•  Spirituelle :
« Aum ». Tout simplement.

« Entre dans le son et, lorsqu’il s’éteint, glisse dans la liberté d’être. »
Tantra Yoga (traduction du Vijnânabhaïrava par Daniel Odier – sadhana 39)

A répéter (mentalement), en lien avec la respiration. En voici deux possibilités :
– d’un trait à l’inspiration, comme une graine qui germe (« a »), pousse (« o ») et éclôt en fleur (« m »), pour profiter en silence de l’expiration ( » « ).
– en quatre temps : inspiration « a », pause « o », expiration « m », pause  »   « .

Dans ce blog, quelques articles sur le son ‘aum’ : ici ou ici.

5 MINUTES A SOI : une Vraie Bonne Résolution, Mode d’Emploi

C’est bientôt la fin de l’année, moment propice aux bonnes résolutions – qu’on a un peu de mal à tenir après l’engouement des premiers temps, n’est-ce pas ?

La manière dont Swami Satyananda définit le sankalpa dans le Yoga Nidra (1) peut nous éviter de perdre du temps à lister tout plein de bonnes résolutions qu’on ne mettra jamais en place. Cela nous aide, au contraire, à clarifier notre désir, à concentrer notre élan, vers une direction personnelle constructive, ce qui s’appelle « sankalpa ».

chemin sable

La première étape est d’autoriser ce « sankalpa » à émerger à un moment propice au dialogue avec nous-même (au réveil, par exemple, ou après une séance de yoga) sous la forme d’une petite affirmation courte, simple.

Trois points sont importants pour définir cette phrase :

1. Il vaut mieux, évidemment, que cette résolution soit réalisable et sous votre responsabilité. « J’instaure la paix dans le monde » aura un impact moindre que « Je participe au mieux de mes possibilités à diffuser la paix autour de moi ». Selon le même principe, « Mon bébé fait ses nuits » ne fonctionnera pas aussi bien que « J’instaure un rythme optimal pour mon bébé », qui sera lui-même moins efficace que « Mon sommeil est restoratif quelque soit sa durée ».

2. Votre « sankalpa » doit exprimer un état présent en actualisation, et non un processus. C’est-à-dire que le point de vue à partir duquel vous exprimez votre résolution est le résultat en potentiel, et non le départ. Pour clarifier, « Je me réconcilie avec ma famille » est un processus. « Je suis réconcilié avec ma famille » est au passé. « Je suis en paix avec ma famille » est plus efficace, c’est un état au présent affirmatif, avec le potentiel d’être mis en place au fil du temps, quelques soient les variations que la vie apporte.

3. Il est également nécessaire que ce but soit positif, sans négation : plutôt que « Je ne fume plus », « Je suis libre de toute dépendance » laisse la place à l’exploration, d’une manière plus ouverte.

Au fil du temps, vous pourrez observer si votre « direction » s’affine, à l’écoute de votre boussole intérieure, vers quelque chose de plus long terme : à partir d’un initial « Je maintiens mon poids idéal », on arrive peut-être à « Je m’aime et m’apprécie inconditionnellement ». :-)

Et si vous avez envie d’échanger et de partager vos témoignages ou besoin de poser des questions pour vous aider à clarifier, envoyez-moi un email en cliquant ici !

(1) Le Yoga Nidra est une technique de relaxation et de visualisation guidée, apparentée au Training Autogène de Schulz, proche de la Sophrologie ou de l’Hypnose Ericksonienne, développée par un yogi indien, Swami Satyananda, dans les années 1940-50. Lors des protocoles, on profite de l’état de détente complète et de la connexion accrue à notre inconscient pour planter et cultiver le « sankalpa ».